03 Déc

Les solutions pour un nom de domaine indisponible

Nom de domaine indisponible ? Pas de panique !

Vous venez de monter tout un projet pour lequel il est nécessaire d’avoir un site internet et vous avez trouvé le parfait nom de domaine pour cela ? C’est une très bonne chose mais il y a un problème : le nom de domaine est indisponible.

Que faire ? Pas de panique. Cela arrive très souvent. Il y a déjà plus d’un milliard de site web sur la toile, rien que ça. Il y a beaucoup de risque que vos idées soient déjà prises. Maintenant il va falloir trouver une solution parce qu’il n’est pas forcément envisageable de changer de nom à la plateforme.

Avant de continuer, il faut juste savoir des basiques sur les noms de domaine. Il se compose de 2 parties :

  1. Le nom (ex : tudiohost )
  2. L’extension, aussi appelée TLD pour Top Level domain (ex : .com)

Il est possible d’avoir différents sites à chaque extension. Par exemple, je peux avoir un site sur tudiohost.ma et un autre différent sur tudiohost.com. Évidemment dans mon cas, il n’y a pas de grand intérêt.

Mais cela peut être intéressant si un site étranger a déjà pris le .net par exemple et qu’il vous a laissé le .com.

Un dernier élément à savoir est qu’il y a deux types d’extension qui vont nous intéresser :

  1. gTLD : Généric Top Level Domain. Ce sont les .com / .net / .org / .Host …
  2. ccTLD Country code Top Level Domain. Ce sont les extensions liées au pays : .fr / .ma / .us …

Voici une longue liste des extensions disponibles.

 

Après que nous avons les bases, on peut commencer à voir la liste des solutions :

 

  • Pourquoi ne pas le racheter ?

Bien qu’il n’est pas forcément possible d’acheter un nom de domaine facilement. Certaines fois ils sont à prix réduit et disponible sur d’autres site que celui d’un registrar (Celui qui fournit les NDD). Il ne faut pas s’arrêter seulement à ce dernier.

En effet, s’il n’est pas disponible sur Tudiohost par exemple, il ne faut pas arrêter ses recherches. Essayez de voir s’il mène à un site. Certaines fois ils sont achetés mais pas utilisés. Si vous tapez l’URL dans un navigateur, vous tombez sur un message comme : ERROR 404. 

C’est un bon signe ! Cela montre que le site est disponible et qu’il est plus facilement vendable.

 

  • Essayer une autre Extension

Le .com était l’extension que vous vouliez ? Malheureusement elle n’est pas disponible.

Vous décidez donc de prendre une autre extension pour votre site. Cherchez l’extension qui définit le mieux ce que vous voulez faire vous y trouverez certainement le domaine que vous cherchez.

 

  • Utiliser avec un tiret

Utiliser un tiret peut-être la solution toute simple pour obtenir le nom de domaine que vous souhaitez. 
C’est un sujet qui est controversé : faut-il utiliser ou nom le tiret dans son nom de domaine et est-ce qu’il influe sur le positionnement dans les résultats de recherche ?
La réponse est que c’est pareil, avec ou sans le tiret. Le seul changement est vis-à-vis de votre audience et de ce qu’ils en pensent. Mais Il faut bien choisir le tiret : -, appelé « tiret du 6 ».

 

  • Ajouter une ville ou pays au nom

Vous pouvez penser à ajouter votre pays ou bien une ville à votre nom de domaine.

 

  • Essayer avec des abréviations

Beaucoup de marque utilisent des abréviations.

Si je vous parle de « Hennes & Mauritz » est ce que cela vous parle ? Ou encore Louis Vuitton Moët Hennessy ? Ces marques sont plus connues sous leur abréviation H&M ainsi que LVMH même si ce dernier est un rassemblement de marque. Il vous est tout à fait possible d’orienter votre communication sur des abréviations.

Des fois, en marketing, le plus court est le plus efficace.

 

  • Mettre son slogan

Si votre slogan est court, il est tout à fait adapté aux URLs.

Prenez leur slogan « just do it ». Essayez d’aller sur justdoit.com, vous allez voir où vous allez tomber.

Les marques y ont pensé et ont pris ces noms de domaine pour eux et pour éviter tout problème de détournement.

MacDonald’s a comme slogan « I’m lovin it », il pourrait être original d’avoir imlovin.it comme URL mais il s’avère qu’en allant sur l’URL, elle est à vendre à 200 000 euros.

 

Finalement, avoir un nom de domaine indisponible peut être bloquant dans l’élan de lancer un site internet. Il ne faut pas perdre espoir et garder sa motivation.

La quête du parfait NDD est compliquée et elle le sera de plus en plus  puisqu’il y a tous les jours, plus de site en création.

Source : louismaitreau

Partager